Une ligne THT au départ de Flamanville


ligne THT flamanville

Le Journal Officiel a publié le 27 juin 2010 la déclaration d'utilité publique de la ligne THT "Cotentin-Maine" : 400 000 volts transportés sur 160 kilomètres, au départ de Flamanville (Manche), site du futur réacteur EPR. Or, les riverains des 64 communes directement concernées (qui vont servir de cobayes), les élus locaux et les associations dénoncent ce projet nuisible pour leur santé, la faune et les paysages.

Pourquoi aucune enquête épidémiologique complète n'a été commandée ? Où est passé le principe de précaution ?

Cette ligne THT transportera l'électricité que l'EPR produira "en base", c'est-à-dire une énergie inutile : la France en produit déjà beaucoup trop, et manque d'électricité "en pointe", que nous importons régulièrement, à un prix plus élevé.

Où est donc la prétendue "utilité publique" de cette ligne ? L'EPR de Flamanville rencontre de nombreuses difficultés. La Finlande qui a commandé un EPR doit faire face à un retard de plus de trois ans , et le prix de la construction de cette centrale nucléaire a déjà plus que doublé. Ne serait-il pas grand temps d'arrêter les frais et d'en finir avec le nucléaire ?

Ce qui est d'utilité publique en matière d'électricité, ce sont seulement les économies d'énergie et les énergies renouvelables. Ces dernières constituent un gisement d'emploi bien plus important que le nucléaire, pour un impact bien moindre sur l'environnement, la faune, la santé des riverains et des travailleurs.

Une enquête du CRIIREM montre les dangers des lignes THT

L’enquête « Vivre avec une ligne THT ? », commanditée par la Coordination interrégionale Stop-THT au Criirem (Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques) a pour objectif de déterminer la qualité des conditions de vie des personnes à proximité des lignes Très Haute Tension. Les réponses de 2 868 personnes exposées, réparties dans une zone de 300 m de part et d’autre de plus de 250 km lignes THT, sont analysées comparativement à celles de 976 personnes non exposées.

Les résultats sont éloquents : les conditions de vie des riverains des lignes THT sont significativement détériorées.

> TŽlŽchargez la synthse de lâenqute du CRIIREM de 2009 : "Vivre avec une ligne THT?" (1.4 Mo, format pdf)

Pour en savoir plus : http://sortirdunucleaire.org/

Savoir plus sur :
nucléaire et démocratie
Définitions
Historique
Les armes nucléaires
Les centrales nucléaires
Le nucléaire médical
État des lieux des énergies
La France nucléaire
Conséquences
L'avenir du nucléaire
Un choix français :
le chauffage électrique
Le nucléaire en Bretagne
Tchernobyl et
l'Europe de l'Est
1957 : l'accident de Mayak en urss
L'Allemagne
Niger et Gabon : contamination à l'uranium
L'Inde
Nucléaire et environnement
Accidents nucléaires
et terrorisme
Risques sur la santé
Déchets radioactifs
Transports
à haut risque
Nucléaire militaire : une menace réelle
L'énergie nucléaire n'est pas gratuite !
Halte au gaspillage !
Énergie solaire
Biomasse
Énergie éolienne
Hydroliennes
Énergie hydraulique
Géothermie
Habitat bioclimatique
Démarche Négawatt
Fournisseurs d'électricité verte
Nucléaire et démocratie
Sureté nucléaire ?
Le lobby nucléaire
Le réacteur ITER
Nucléaire : solution à l'effet de serrre ?
Le nucléaire n'est pas renouvelable
Les travailleurs du nucléaire
Les oppositions
Qu'est ce que le nucleaire ?
Le cas de la france
le reste du monde
Les dangers du nucleaire
Les solutions
Les actus
indication menu
lien vers definition
lien vers la rubrique cas de la France
lien vers le reste du monde
lien vers les dangers
lien vers les solutions
lien vers les actus
actualite nucleaire

Liens utiles - - - Glossaire - - - FAQ (foire aux questions) - - - Inscription newsletter - - - Plan - - - Actualités du nucléaire - - - Archives : anciens articles
Énergie nucléaire ? - - - Nucléaire en France : une exception - - - Nucléaire dans le monde - - - Risques & dangers du nucléaire - - - Solutions pour sortir du nucléaire
Mentions légales